Catharina van hemessen

À PROPOS DE L'OEUVRE:
AUTOPORTRAIT

Ce tableau, réalisé par Caterina Van Hemessen en 1548, est probablement le premier autoportrait d’un artiste, homme ou femme, au travail au chevalet. Cet autoportrait montre Catharina dans les premières étapes d’un de ses portraits.

À première vue, c’est le regard légèrement troublant et désaxé de la peintre, regardant devant nous un miroir qui se trouve quelque part en dehors du cadre, qui pique notre attention. Le fait que ses manches en velours moelleux soient en contradiction avec la tâche salissante à accomplir – maculer des pigments et de l’huile sur une palette bâclée – ajoute au curieux sens de la mise en scène. Il ne faut pas longtemps avant que nos yeux ne soient plongés dans le mystère de la peinture par l’inscription taquine que Hemessen a insérée. Dans le vide trouble entre la plus grande ressemblance d’elle-même qui domine la moitié droite de l’image et le plus petit autoportrait que le peintre-dans-la-peinture a commencé à créer sur le panneau de chêne apprêté qui repose sur le chevalet à gauche, on peut lire : « Ego Caterina de Hemessen me pinxi 1548 Etatis suae 20 » (ou « Moi, Caterina de Hemessens, me suis peinte en 1548 à l’âge de 20 ans ».). Avec cette légende, le portrait de Hemessen présume l’existence de trois « moi » distincts, l’artiste peintre (ayant réalisé l’oeuvre), le peintre peint (à l’oeuvre en face de nous) et celui qui reste à peindre (sur le chevalet).

À PROPOS DE L'ARTISTE:
clara peeters

Clara Peeters (active 1607-1621) était une peintre flamande de natures mortes d’Anvers qui a travaillé à la fois aux Pays-Bas espagnols et en République néerlandaise. Elle est la première femme peintre flamande pour laquelle il existe un travail existant vérifiable. Peeters est l’artiste flamande la plus connue de cette époque et l’une des rares femmes artistes à travailler professionnellement dans l’Europe du XVIIe siècle, malgré les restrictions imposées à l’accès des femmes à la formation artistique et à l’appartenance à des guildes. Elle est principalement connue pour une série de portraits féminins à petite échelle réalisés entre la fin des années 1540 et le début des années 1550 et quelques compositions religieuses. Van Hemessen se voit souvent attribuer la création du tout premier autoportrait d’un artiste (des deux sexes) représenté assis à son chevalet.

ABOUT THE ARTWORK:
SELFPORTRAIT

This painting, made by Caterina Van Hemessen in 1548, is likely the first self-portrayal of an artist, male or female, at work at the easel. This selfportrait shows Catharina in the early stages of one of her portrait painting.

At first glance, it’s the slightly unsettling, unrequited stare of the prim sitter, gazing past us to a mirror that sits somewhere outside the frame, that piques our attention. That her plush velvet sleeves are at odds with the grubby task at hand – smudging pigment and oil on a sloppy palette – adds to the curious sense of staging. It isn’t long before our eyes are pulled deeper into the painting’s mystery by the teasing inscription that Hemessen has inserted. In the murky void between the larger likeness of herself that dominates the right half of the image and the smaller self-portrait that the painter-within-the-painting has begun to create on the primed oak panel that rests on the easel on the left, it reads: « Ego Caterina de Hemessen me pinxi 1548 Etatis suae 20 » (or « I, Caterina of the Hemessens, painted me in 1548 at the age of 20 ».). With this caption, Hemessen’s portrait presumes the existence of three distinct selves, the actual painter, the painted painter, and the yet-to-be-painted.

Interesting facts about the artist

Clara Peeters (active 1607–1621) was a Flemish still-life painter from Antwerp who worked in both the Spanish Netherlands and Dutch Republic. She is the earliest female Flemish painter for whom there is verifiable extant work. Peeters is the best-known female Flemish artist of this era and one of the few women artists working professionally in seventeenth-century Europe, despite restrictions on women’s access to artistic training and membership in guilds. She is mainly known for a series of small scale female portraits completed between the late 1540s and early 1550s and a few religious compositions. Van Hemessen is often given the distinction of creating the first self-portrait of an artist (of either gender) depicted seated at an easel.